Verre traité thermiquement

Verre traité thermiquement

Le traitement thermique est un processus qui confère une résistance supplémentaire aux produits en verre plat. Les cycles de chauffage et de refroidissement sont soigneusement contrôlés pour produire du verre renforcé à la chaleur ou entièrement trempé. Le verre renforcé à la chaleur est deux fois plus résistant que le verre recuit mais conserve les mêmes caractéristiques de rupture. Défini par ASTM C 1048 avoir une compression de surface entre 7500 et 3500, Le verre renforcé à la chaleur n'est pas considéré comme un vitrage de sécurité. Le verre renforcé à la chaleur est le procédé préféré pour résister aux contraintes thermiques et fournir une résistance à la charge supplémentaire si nécessaire.

Le verre entièrement trempé est quatre fois plus résistant que le verre recuit et est considéré comme un matériau de vitrage de sécurité. La résistance conférée au processus de trempe augmente considérablement la capacité du verre entièrement trempé à résister aux forces de flexion. Le processus de traitement thermique ne modifie pas les caractéristiques de rigidité ou de déflexion du verre. La contrainte très élevée induite dans le processus de trempe provoquera la fragmentation du verre en d'innombrables petits fragments. Les petits fragments sont rugueux, tranchant, et peut s'emboîter. Avec peu d'intégrité structurelle, la majorité du verre quitte souvent l'ouverture. Le professionnel de la conception doit tenir compte de l'emplacement et de la proximité des zones peuplées sous un vitrage entièrement trempé. Les débris résultant des retombées peuvent causer des blessures graves. Les zones à haut risque peuvent généralement être adaptées avec une construction stratifiée pour répondre au code.

Les vitrages de sécurité Trulite sont marqués en permanence d'un logo. Ceci est une marque de commerce de notre organisation et cela représente notre engagement envers l'assurance qualité. Le logo indique également la certification de conformité à la fois à l'ANSI Z 97.1 - 2004 et CPSC 16 CFR 1201.